Coordinateur/rice national(e) de projet- NOA (DC)

  • Temps plein
  • Bamako

BIT

Avis de recrutement

Grade: NOA

No. du poste: DC/ABIDJAN/NO/2021/01
Date de publication: 22 Février 2021
Date de clôture (minuit, heure locale):
21 Mars 2021

Job ID: 5602
Département : BR-Afrique
Unité: BP-Abidjan
Lieu d’affectation: Bamako
Type de contrat: Court durée

Durée du contrat: 10 mois (renouvelables sous réserve de disponibilité des fonds)


Selon l’Article 4.2 (e) du Statut du personnel, le pourvoi des postes vacants dans les projets de coopération technique n’est pas régi dans le cadre de l’Annexe I du Statut du personnel et se fait par choix direct du Directeur général.

Afin de pourvoir à ce poste par sélection directe le BIT invite les personnes intéressées à soumettre leur candidature en ligne avant la date limite citée ci-dessus.
Peuvent soumettre leur candidature:

  • Les candidats/tes internes, en accord avec les paragraphes 31 et 32 de l’Annexe I du statut du Personnel.
  • Les candidats/tes externes*

*Le processus de recrutement des fonctionnaires nationaux est soumis aux critères spécifiques de recrutement local et d’éligibilité. 

Les nominations avec des contrats de coopération technique ne confèrent pas le droit à une carrière au BIT ni à un renouvellement automatique de contrat ou une conversion pour un engagement d’une autre nature au sein de l’Organisation. Par ailleurs, les prolongations de contrats de coopération technique sont conditionnées notamment aux éléments suivants: la disponibilité des fonds, la continuité du besoin des fonctions exercées et des services et une conduite satisfaisants.

*Conditions d’emploi pour les candidats externes: Conformément à la pratique en vigueur au BIT, le/la candidat/e extérieur/e sera normalement recruté/e au premier échelon de ce grade.

Introduction

Introduction: Informations générales sur le contexte dans lequel le/la fonctionnaire travaillera

L’OIT est l’institution des Nations Unies qui a pour mission d’améliorer l’accès des hommes et des femmes à un travail décent et productif, dans des conditions de liberté, d’équité, de sécurité et de dignité. Ses principales tâches consistent à promouvoir les droits au travail, encourager la création d’emplois décents, développer la protection sociale et renforcer le dialogue dans la recherche de solutions aux problèmes du monde du travail.

L’OIT cherche à recruter un(e) coordonnateur(trice) national(e) de projet au niveau NO-A pour coordonner la composante nationale d’un projet qui visera à contribuer à l’élimination du travail des enfants et du travail forcé sous toutes ses formes et en particulier les pires formes, dans les chaînes de valeur du coton, du textile et de l’habillement dans les pays producteurs cibles.

Le projet, cofinancé par l’Union Européenne, est principalement mis en œuvre dans trois pays (Burkina Faso, Mali et Pakistan) avec une série d’activités de sensibilisation au Pérou. Le projet est mis en œuvre en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Les résultats attendus du projet sont:
–    Le renforcement des législations, réglementations, politiques et programmes nationaux, afin de lutter contre le travail des enfants et le travail forcé dans le secteur du coton, du textile et de l’habillement.
–    Les gouvernements locaux, les prestataires de services publics et autres parties prenantes concernées (par exemple les Organisations de la société civile, les partenaires sociaux, le secteur privé, les parties prenantes agricoles, etc.) adoptent des mesures efficaces pour éliminer le travail des enfants et le travail forcé dans les districts et les communautés cibles de culture de coton et dans les usines de confection / textile.

Les préoccupations liées au genre sont un facteur primordial, prises en compte dans la planification et la mise en œuvre du projet.

Le projet est géré par le Service des principes et droits fondamentaux au travail (FUNDAMENTALS) du Département de la gouvernance et du tripartisme (GOVERNANCE), au siège de l’OIT à Genève. Le/la Conseiller(e) Technique Principal(e) du projet est basé à Genève.

Le Département GOVERNANCE fournit des conseils sur les lois du travail basées sur les conventions et recommandations de l’OIT. Il fournit également un soutien technique et un renforcement des capacités aux ministères du travail et aide les inspections du travail afin d’élaborer des stratégies pour respecter les lois du travail. Il prône et aide les mandants à construire des institutions et des processus solides et fonctionnels pour le dialogue social et à mettre concrètement en pratique les principes et droits fondamentaux au travail.

Le Service FUNDAMENTALS exerce des fonctions de coopération au développement, de recherche, de statistiques et de plaidoyer pour aider les Etats membres de l’OIT à respecter, promouvoir et réaliser les principes et droits fondamentaux au travail, notamment la liberté d’association et la reconnaissance effective du droit de négociation collective; l’élimination de toutes les formes de travail forcé ou obligatoire, l’abolition effective du travail des enfants, et l’élimination de la discrimination en matière d’emploi et de profession.

Lignes hiérarchiques

Le/La titulaire du poste travaillera en tant que  Coordonnateur national du projet, sous la supervision directe du  Directeur du  Bureau de  Pays de l’OIT à Abidjan et fera rapport au Conseiller technique principal (CTP) du projet basé au siège de l’OIT à Genève. Le/La titulaire bénéficiera des conseils techniques du spécialiste des  Principes et  Droits fondamentaux au  Travail basé  au  Bureau de  Pays d’Abidjan et d’autres experts techniques de la région et du siège.

Le/La titulaire du poste sera responsable de la mise en œuvre du projet au niveau national, contribuant à la livraison rapide et efficace des activités et des résultats du projet. Le travail sera effectué conformément aux règles et règlements de l’OIT et des contacts de travail étroits seront maintenus avec les bureaux de l’OIT dans les pays cibles et avec le siège du BIT en fonction des besoins.

Principales fonctions et responsabilités

  • Diriger, coordonner et superviser la mise en œuvre rapide et efficace de la composante nationale du projet «Élimination du travail des enfants et du travail forcé dans les filières coton, textile et de l’habillement: une approche intégrée», en étroite collaboration avec les ministères du travail et autres parties prenantes au lieu d’affectation.
  • Superviser le processus d’élaboration et d’approbation des sous contrats, surveiller la performance des sous-traitants et assurer la mise en œuvre des sous contrats en temps opportun.
  • Superviser la conception, le suivi, l’évaluation et l’élaboration de rapports  d’activités du projet, et assurer une coordination efficace des différents éléments et interventions afin d’assurer la livraison rapide et efficace des produits tout au long du projet.
  • Établir et développer des systèmes d’information couvrant les activités techniques du projet et les questions économiques et sociales pertinentes; préparer des rapports périodiques et ad hoc sur l’état de la planification et de la mise en œuvre du programme; et établir une coordination avec les départements et programmes concernés du BIT.
  • Identifier les besoins de formation ; organiser et animer des ateliers de formation et des réunions  dans tous les domaines d’interventions du projet à l’intention des partenaires tripartites, des ONG, des autres organismes, des groupes cibles et du personnel, le cas échéant, pour renforcer les capacités professionnelles ; adapter des guides de formation, des manuels et d’autres matériels de partage des connaissances au contexte local.
  • Renforcer les capacités des ministères du travail et des autres agences gouvernementales et des partenaires sociaux dans la lutte contre le travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement du coton, du textile, et de l’habillement.
  • Renforcer les relations  de coopération  et de coordination avec les gouvernements concernés, les ministères et les organisations d’employeurs et de travailleurs, les organisations non gouvernementales, les groupes cibles et les donateurs, dans la planification et la mise en œuvre des activités du projet.  S’engager activement dans le dialogue social et avec la société civile, et pour la promotion du partenariat public-privé.
  • Développer des outils de partage des connaissances conçus pour forger des partenariats, partager les bonnes pratiques et encourager les réseaux de décideurs gouvernementaux, d’organisations de travailleurs et d’employeurs et d’organisations de la société civile en vue d’atteindre les objectifs du projet.
  • Assurer la liaison avec les équipes des Nations Unies dans le pays afin de  promouvoir les valeurs de l’OIT dans le cadre des initiatives des Nations Unies, d’accroître la visibilité des projets et de faciliter la mise à l’échelle des interventions du projet. Assurer une coordination efficace avec toute une série de politiques nationales pertinentes et les stratégies de divers projets, y compris celles qui ont été entreprises par d’autres agences ou dans des domaines d’activité complémentaires.
  • Sur la base des précédents travaux de l’OIT dans les pays cibles, maintenir la position de l’OIT en tant qu’organisme, chef de file dans le plaidoyer et le soutien technique et les conseils relatifs au travail des enfants et aux conditions de travail dans les filières du coton, du textile et de l’habillement. Coordonner et mobiliser le soutien des autres parties prenantes afin de renforcer la capacité des pays à lutter contre le travail des enfants et le travail forcé et à améliorer les conditions de travail à tous les niveaux des chaînes d’approvisionnement du coton, du textile et de l’habillement.
  • Exécuter  toute autre tâche pertinente demandée par les responsables, telle que décrite ci-dessus.

Qualifications requises

Formation

Diplôme universitaire de premier niveau en droit du travail, en sciences sociales ou dans un domaine connexe. Une expertise spécifique dans les domaines pertinents à ce projet, tels que le travail des enfants ou le travail forcé sera considérée comme un avantage évident.

Expérience

Deux années d’expérience professionnelle dans le domaine du droit du travail et / ou des droits de l’homme ou dans un domaine pertinent au niveau national. Une expérience de travail dans la mise en œuvre de projets de coopération au développement serait un atout. De même, une expérience de travail sur les questions relatives au travail des enfants et au travail forcé dans un secteur donné – tel que l’agriculture ou le textile – ou dans les chaînes de valeur serait un avantage.

Langues

Excellente maîtrise du français et des langues locales; une bonne connaissance de l’anglais serait un atout.

Compétences

  • Capacité prouvée de gestion d’équipes et capacité prouvée de gestion de projets (planification de projet et gestion des procédures financières et de suivi).
  • Aptitude à superviser du personnel. Aptitude à diriger des équipes de travail vers l’atteinte d’objectifs et de résultats.
  • Bonnes connaissances des méthodes du suivi et de l’évaluation.
  • Capacité à établir et entretenir des relations et à négocier avec de hauts fonctionnaires, des représentant(e)s de la société civile et des représentants d’organisations de travailleurs et d’employeurs.
  • Capacité à communiquer efficacement, oralement et par écrit.
  • Capacité à interpréter les informations liées au projet et à identifier et analyser les problèmes de mise en œuvre.
  • Capacité à travailler de sa propre initiative ainsi qu’en tant que membre d’une équipe.
  • Excellente aptitude à la gestion du temps et très bon sens de l’organisation.
  • Capacité à respecter les délais prescrits.
  • Bonnes aptitudes rédactionnelles.
  • Familiarité des logiciels usuels de bureautique (Word, Excel, PowerPoint) et de communications (internet et courrier électronique).
  • Excellentes aptitudes interpersonnelles.
  • Aptitude à maintenir son efficacité lors de changements majeurs dans les tâches ou
  • l’environnement de travail, et à s’adapter efficacement aux nouvelles structures de travail, processus, exigences ou cultures.
  • Aptitude à travailler dans un environnement multiculturel et à faire preuve de comportements et d’attitudes sensibles au genre et non discriminatoires.
  • Faire preuve de tact et de diplomatie dans les contacts avec des tiers.

Processus de recrutement

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir un formulaire de demande en ligne. Pour se faire, veuillez vous rendre sur le site e-Recruitment du BIT à l’adresse suivante : https://jobs.ilo.org/. Le système fournit les instructions nécessaires afin de faciliter la procédure de demande en ligne.

Les candidats évalués et considérés comme pouvant être recommandés mais qui n’ont pas été sélectionnés pour cet emploi vacant pourront se voir offrir une affectation sur un autre poste au même grade ou à un grade inférieur dans la mesure où lesdits candidats possèdent les qualifications minimales requises pour cet emploi.

 

Alerte à la fraude

Le BIT ne facture aucun frais à aucun moment du processus de recrutement, que ce soit au moment de postuler, pour l’entretien, la procédure de recrutement proprement dite ou la formation. Les messages émanant d’adresses email différentes de celles du BIT – ilo@.org – ne doivent en aucun cas être considérées. En outre, le BIT n’a pas besoin et ne demande pas de connaître les informations relatives au compte bancaire du postulant.

Pour postuler à ce poste veuillez visiter career5.successfactors.eu.