Chargé(e) de mission stabilisation

Chargé(e) de mission stabilisation

  • Temps plein
  • Gao

Expertise France

Avis de recrutement

Dans le cadre de la réponse française à la Crise au Mali, le Centre de crise et de soutien (CDCS) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) en partenariat avec le Centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) de l’Etat-major des armées (EMA) ont développé un projet pilote visant à décliner l’articulation Sécurité/Développement au plus près du terrain, dans les zones d’opérations de la force Barkhane au Mali.

Dans ce cadre, Expertise France a été mandatée par le CDCS pour recruter un(e) chargé(e) de mission stabilisation qui sera déployé(e) au sein de la Force Barkhane à Gao.

Son rôle consistera à faciliter l’identification, la mise en œuvre et le suivi des projets de stabilisation financés par le MEAE-CDCS dans le cadre de la stratégie de stabilisation zonale déclinée de la Revue Sahel, prioritairement dans la boucle du Niger élargie, afin de consolider les gains sécuritaires obtenus et d’amorcer une dynamique de relèvement post-crise au profit des populations et des autorités locales.

En lien étroit avec l’ensemble des partenaires 3D (Défense, Diplomatie, Développement) de l’équipe France, le(la) chargé(e) de mission devra identifier, instruire et piloter la mise en œuvre de projets de stabilisation, à impact rapide, visant à :

  • apporter une première réponse aux besoins essentiels des populations (eau, éducation, santé) ;
  • réamorcer une activité économique (agriculture, élevage, commerce) ;
  • soutenir la restauration de l’autorité de l’Etat et la sécurité au niveau local (forces de défense et de sécurité, forces de sécurité intérieure, justice) ;
  • appuyer la gouvernance locale et favoriser l’appropriation des projets et des initiatives par les Maliens ;
  • atténuer les dynamiques de conflit, favoriser le lien social.

Le(la) chargé(e) de mission effectuera des missions régulières de terrain, à partir des bases opérationnelles avancées tactiques (BOAT) correspondant aux zones d’effort de l’Equipe France (Gossi, Ménaka, autres zones en fonction de l’évolution des efforts). Il pourra également être amené à effectuer des missions dans d’autres régions du Nord, voire dans le Centre. Dans cette configuration, l’ambassade se coordonnera avec la MINUSMA pour organiser la sécurité de ses déplacements.

Déployé(e) sur la plateforme opérationnelle désert (PFOD) de Gao, le(la) chargé(e) de mission sera placé(e)

  • sous l’autorité hiérarchique et fonctionnelle du MEAE : l’ambassade de France au niveau local, le CDCS et la Direction de l’Afrique et de l’Océan Indien en centrale ;
  • sous le contrôle opérationnel de la force Barkhane pour sa sécurité et ses déplacements dans les zones couvertes par Barkhane :

Tâches attendues

Délivrer des projets de stabilisation dans la continuité des opérations militaires. A partir de l’analyse des enjeux politiques, sociaux et sécuritaires de la zone, des informations produites par la force Barkhane (J2, JCLS, DLEO, équipes CIMIC tactiques), de l’analyse des programmes conduits par les autres partenaires et des reconnaissances de terrain :

  • identifier, les besoins permettant de soutenir la dynamique de sortie de crise au Mali à travers un soutien aux populations et aux autorités (thématiques, zones géographiques à cibler) ;
  • discerner les projets permettant de soutenir au mieux la stratégie de stabilisation prioritairement dans la Boucle du Niger élargie mais sans exclure d’autres zones d’intérêts, selon les critères suivants :
  • impact rapide et visible,
  • lien avec la gouvernance (autorités décentralisées ou déconcentrées),
  • soutien à la dynamique de relèvement post-crise,
  • atténuation des dynamiques de conflit.

NB : les projets soutenant les secteurs de la sécurité et de la justice seront privilégiés.

  • identifier les moyens et les partenaires nécessaires à la mise en œuvre des projets (ONG, opérateurs privés, entrepreneurs locaux) et dans certains cas assurer la maîtrise d’ouvrage directe ;
  • établir le budget nécessaire à la réalisation des projets ;
  • envoyer des propositions de projet complètes à l’Equipe France pour validation puis instruction/financement rapide par le CDCS ;
  • piloter la mise en œuvre des projets, les ajuster en conduite en concertation avec le CDCS et l’ambassade, et assurer le reporting technique et financier ;
  • assurer la visibilité de ces projets auprès des partenaires (MINUSMA, autres bailleurs, autorités maliennes, société civile malienne), y compris en menant des actions de communication, en concertation avec l’Equipe France.

Qualifications et compétences :

  • Master en relations internationales, économie, droit, sciences politiques ou équivalent, un diplôme d’ingénieur serait également un atout ;
  • Maîtrise des enjeux politiques, sociaux et sécuritaires au Sahel, en particulier au Mali
  • Parfaite connaissance des problématiques, des enjeux et des acteurs du développement, en particulier de la stabilisation, du relèvement post-crise et du développement local ;
  • Excellentes capacités d’analyse et sens politique aigu, bon esprit critique et capacités de synthèse ;
  • Parfaite maîtrise des outils de gestion de projets et capacité avérée à mettre en place des projets à impact rapide dans des contextes complexes
  • Qualités humaines relationnelles, sens de l’écoute, humilité, empathie ;
  • Qualités rédactionnelles avérées (rédaction de notes conceptuelles de projets, rédaction de comptes rendus) ;
  • Parfaite maîtrise des approches participatives et des outils de planification locale et communautaire
  • Capacité à s’adapter à des environnements très différents, et à communiquer efficacement avec des partenaires d’horizons culturel et professionnel variés ;
  • Capacité à évoluer dans des conditions sommaires, voire rustiques, et dans des contextes sécuritaires dégradés;
  • Connaissance du monde militaire souhaitable ;
  • Maîtrise du français et de l’anglais ;
  • Nationalité française et/ou d’un Etat membre de l’Union Européenne

Expérience professionnelle :

  • Expérience d’au moins 10 ans dans le montage et la gestion de projets stabilisation/développement en contexte de crise, dans le domaine de la gouvernance et du développement local;
  • Expérience d’au moins 5 ans dans des zones de crise, une expérience de terrain au Sahel ;
Pour postuler:

Les candidatures doivent être envoyées par mail avec :

  • CV ;
  • Lettre de motivation

Merci d’indiquer la référence « Chargé de mission Gao » dans l’objet de votre mail de candidature.

Contacts :

  • Laurent Marion – Responsable du pôle Stabilisation et résilience
  • Valentin Grange – Chargé de projets du pôle Stabilisation et résilience

recrutement_stabilisation@expertisefrance.fr

Sans réponse de notre part dans un délai de 6 semaines, veuillez considérer que votre candidature n’a pas été retenue.

Les candidat(e)s intéressé(e)s par cette opportunité sont invité(e)s soumettre leur dossier dans les meilleurs délais, Expertise France se réservant la possibilité de procéder à la présélection avant cette date.

Le processus de sélection des manifestations d’intérêt se fera en deux temps :

  • Dans un premier temps, une liste restreinte sera établie librement par Expertise France.
  • Dans un deuxième temps, les candidate(e)s sélectionné(e)s pourront être convié(e)s à un entretien avec le CDCS et le CPCO.

Pour postuler, envoyez votre CV et votre lettre de motivation par e-mail à recrutement_stabilisation@expertisefrance.fr

Fermer le menu